1997 / Imentet

Un passage par l’Egypte

Diffusion

Créé le 5 novembre 1997 à la Comédie de Valence.

en tournée à la Comédie de Valence,
au Théâtre des Hangars – Le Caire,
au Théâtre de la Cité Internationale – Paris,
au Théâtre de la Croix-Rousse – Lyon,
à la Halle aux grains – Blois.

Distribution

Conseption, et scénographie : Bruno Meyssat

Avec : Pierre-Yves Boutrand, Philippe Cousin, Delphine Crubezy, Élisabeth Doll, Ahmed Elkeiy, Éric Laguigné, Jean-Michel Rivinoff, Jean-Jacques Simonian
Assistant à la mise en scène : David Moccelin
Preneur de son : Olivier Lecrocq (GMVL)
Costumes : Gisèle Madelaine
Régie générale : Franck Besson
Régie Lumière : Claude Husson, Bruno Meyssat
Construction : Thierry Varenne

Un spectacle Théâtres du Shaman en coproduction avec l’Odéon-Théâtre de l’Europe.

Présentation

Tout commence au Musée du Caire.

Comme pour Les disparus , spectacle inspiré par l’histoire de la catastrophe du naufrage du Titanic, c’est la confrontation entre les objets anciens et la vision contemporaine que le visiteur en a, qui a fait naître chez Bruno Meyssat le désir et l’idée d’un spectacle sur et à partir de l’Égypte.
Pour Bruno Meyssat le musée du Caire est un grand livre, un poème solide dont tous les objets sont des mots possibles, dont toutes les vitrines s’agencent en phrases éventuelles aux échos vivaces, c’est un véritable lieu de transmission où l’inconscient circule.
Aucune place dans tout cela pour l’intimidation savante, l’encombrement docte. Ceci regarde la sensibilité, la douceur et la mémoire.

Familier de l’Égypte pour y avoir déjà présenté plusieurs créations : Ajax, fils de Telamon , Mille cloisons pour une chambre et Passacaille , Bruno Meyssat a conduit ses acteurs dans la vallée des rois, à la lisière du désert, au cœur de Louxor puis du Caire, pour que chacun s’imprègne de ce pays, de ses mythes, de ses paysages.

Sur place, ils ont choisi des éléments du décor, des costumes.
Un preneur de son y a capturé les ambiances typiques qui habillent les villes, les champs, les bords du Nil…

Toute l’équipe des acteurs enrichie de ce voyage, de ces objets, de textes antiques, de récits des archéologues, de leurs propres notes et photographies, a cherché alors, par de nombreuses improvisations, comment restituer sur un plateau de théâtre les multiples histoires contées par l’Égypte ancienne et moderne et comment à partir de ce documentaire il était possible d’atteindre la fiction.

Presse

Al Ahram

Par Mohamed Salmawy
21-27 janvier 1998

Imentet, théâtre des yeux et des oreilles

Le Monde

Par Brigitte Salino
15-16 mars 1998

Bruno Meyssat, un sphinx à l’ombre des pyramides