2008 / Séance

Expérience d’un théâtre sans texte

Diffusion

Créé le 25 octobre 2008 au Cadix – Saint Laurent d’Agny.

en tournée au Théâtre de l’Élysée – Lyon,
au Théâtre des Bernardines – Marseille,

Distribution

Partage scénique : Bruno Meyssat

Avec : Marion Casabianca, Jean-Michel Rivinoff, Jean-Christophe Vermot-Gauchy, Marie-Laure Vranken

Scénographie et lumières : Pierre-Yves Boutrand, Laurent Driss et Bruno Meyssat
Son : David Moccelin
Costumes : Gisèle Madelaine
Assistante à la mise en scène : Elisabeth Doll

Un spectacle Théâtres du Shaman avec la participation artistique de l’ENSATT – Lyon.

Présentation

Séances, Surfaces et projections

On parle souvent de ce qui paraît se dérouler sur un plateau, on ne s’attarde pas assez sur la diversité prodigieuse des expériences qu’engendre une représentation pour chaque spectateur particulier. Ce continent commence au-delà de l’accord objectif minimum sur ce qui se déroule sur la scène.

Quand le texte et la fable font défaut affluent d’autres enjeux. Ils sont pour le public des invitations à créer, à répondre aux questions :

JPEG - 147.3 ko
Photo Daniel Batail

“Qui sont-ils ? Que font-ils ? Où sont-ils ?”.

Pour ce faire nous proposons des surfaces sur lesquelles il peut exercer ses intuitions et recueillir ses projection : des actions montées tel un film silencieux, “une peinture et mouvements”.

Lors de la présentation d’un “théâtre hors texte” l’inconnu afflue en grande quantité par “l’ouvert” laissé par des présences et leurs agissements.

C’est un matériel libre, mis à la disposition de celles et ceux qui le regardent. Libre et pourtant structuré car composé selon ses lois internes où l’aléatoire est transcendé. Il est destiné à devenir l’ occasion d’une co-écriture entre scène et salle : enjeu majeur de ce genre de spectacle.

Le théâtre est une occasion précieuse de concentration en communauté, il n’en reste plus beaucoup car nos rites, nos religions nous quittent. Le théâtre tend à participer des sciences humaines, c’est notre conviction. C’est le lieu et l’heure pour chacun de revoir ses images anciennes, imprévisibles et inaperçues, elles nous trouvent si nous les acceptons.