La Visite
Accueil | Spectacles | La Visite

La Visite

Distribution Présentation Photographies Presse

Créé le 17 Novembre 1988 au Centre Léonard de Vinci à Feyzin.

En tournée au Cargo - Grenoble et au Théâtre de la Bastille - Paris.
Un spectacle Théâtres du Shaman.
En coproduction avec l’O.N.D.A et avec la participation du Cargo - Grenoble et du GRAME - Lyon.
.

Distribution

Composition et Réalisation : Bruno Meyssat

Dramaturgie et continuité : Christine Ferret

Avec : Corinne Baconnet, Clara Cornil, Philippe Cousin

Régie générale : Gilles Chatard, philippe Andrieux

Régie Plateau : David Fontaine

Régie Lumière : Robert Mlakar

Réalisation et diffusion sonore : Alain Chignier

Lumières : Bruno Meyssat en collaboration avec Gilles Chatard

Costumes : Dominique Vial et Lydia Bernardi

Objets : Claude Meyssat , Péturaud SA

Collaboration : Christophe Monin

Présentation

Ce spectacle est une tentative de « répons » théâtral au genre pictural qu’a engendré l’événement de l’Annonciation.

Ce moment et ce lieu du Nouveau Testament ont, de même que la Passion du christ, donné naissance à une série de toiles et de fresques où la rencontre de l’Ange Gabriel et de Marie se proposa d’être montré, mise en image.

Mais La visite n’est pas une toile de genre. Elle est l’écho de ce que cette « entrevue » provoque en nous, traduit au moyen des outils scéniques dont nous disposons au théâtre.

Si l’Annonciation travaille le monde des peintres il n’en fut pas de même de celui des musiciens. Pouvons nous pour cela comprendre que cette venue au monde secrète un invisible plus apte à se manifester à l’œil qu’à l’oreille ; de sorte que cette visite, cette interruption du temps renvoie à une sorte de secret, de silence et de réelle suspension ?
On peut montrer le silence par les formes plus aisément que par les sons.
Pour considérer la maison, il faut sortir de la maison.
L’Annonciation est donc l’occasion de rompre le fil du temps au moyen des yeux.
La visite est un spectacle essentiellement silencieux comme l’est la plupart du temps l’acte de se souvenir.

Dans la brusquerie d’un verre de vin qui se renverse sur une nappe tout horizon qui était là n’y est plus.
Quitter la rive aussi rapidement fait ployer ; certaines Vierges de Botticelli montrent ce désarroi.
Cette visite de quitter, et sans délai.
Ce volet qui claque au visage d’une femme fait partie de La visite.

Photographies

Presse

[ + ] Profondeur de chant - L’Humanité [ + ] L’annonciation revue par Bruno Meyssat - La Croix

© Théâtres du shaman 2009 - Mentions Légales